Dawa

Malgré eux, mes yeux te cherchent:

Sur le duvet, pelotonnée?

Sphinx au panier d'osier?

Tirant les griffes sur le tapis,

Dos arqué?

Devant l' écuelle boudée?

Et même dans la douche

Où tu te réfugiais,

Les derniers jours

Un chat, neuf vies: vieille lune

Tu n'en as eu qu'une

Bien remplie pourtant

Jusqu'à ce soleil tremblant

De fin octobre

Que tu as voulu humer

En titubant

Le barrière désormais trop haute

Pour ton saut élégant,

Je t'ai portée au jardin.

Tu y avais tes habitudes,

Accroupie

Sur la margelle de l'étang

Méditant je ne sais quoi

Nous oubliant

Le froid t'a ramenée,

Tes pattes flanchaient

Par une fin d'après-midi

Sans chichis

Tes yeux d'or se sont étonnés

Pour toujours

Depuis, c'est fou comme je te vois

Partout

Une seule vie, peut-être

Mais en combien d'endroits!