Mosaïque urbigène

Orbe15.jpg

Selon la formule des guides qui savent, « c'est un des secrets les mieux gardés » au nord du canton.

Ô, pas jalousement, non : plutôt protégé par cette sorte d'indifférence bonnasse que cultivent les autorités vaudoises vis-à-vis de l'Histoire. Bien sûr, on est fier du passé, des ancêtres, mais il ne faut pas, tout de même, que ça coûte trop cher…

Alors voilà, quatre maisonnettes blanches et un petit centre d'accueil, à mi-chemin entre la ville d'Orbe et les « Etablissements pénitentiaires », comme on les nomme, cela suffit pour l'instant à abriter le plus spectaculaire ensemble de mosaïques romaines au nord des Alpes. La plupart des petits Vaudois apprennent son existence en classe, sans éprouver le besoin d'y aller voir de près. J'en suis la preuve vivante : à 71 ans, je ne m'étais encore jamais arrêté à Boscéaz ; chaque fois que j'y pensais, pas de chance, le site était fermé. Quant aux courses d'école, elles vont plutôt à Avenches voir le buste (en copie) de Marc-Aurèle, l'amphitéâtre.

Orbe6.jpg

Orbe, qu'est-ce qu'on peut bien voir à Orbe ? Plein de choses, en fait. Ces quelques impressions photographiques d'un après-midi vous donneront peut-être envie de vous y rendre. Mais un mot encore sur les mosaïques, datées du IIème siècle de notre ère. Celles dites du Triton et du Labyrinthe furent découvertes en 1845. La première fut détruite l'année suivante par un acte de malveillance (il en reste des fragments et une lithographie réalisée lors de la découverte) ; la seconde fut remblayée et oubliée. On laboura par-dessus. En 1862, en construisant un mur de vigne, on mit au jour une autre mosaïque, dite des Divinités, la plus spectaculaire de toutes. Rebelote l'hiver suivant avec un pavement dit A feuilles de lauriers, lui aussi recouvert par la suite.

Il fallut attendre 1896 pour les premières fouilles scientifiques, et près de 80 ans encore pour réaliser le trésor enfoui à Boscéaz. On envisage alors de construire une semi-autoroute à travers champs. Par chance, la sécheresse de 1976 permet de réaliser des vues aériennes qui font apparaître les restes d'une grande villa romaine. Une villa ? Presque un palais, plus de 200 mètres de long, une centaine de pièces, des cours d'honneur, des amenées d'eau sophistiquées, deux bains, et autour une ferme, un temple !

Orbe17.jpg

Cette fois, les autorités prennent conscience qu'il faut au moins préserver le site, en attendant de le mettre en valeur. Le tracé de la semi-autoroute est déplacé, une campagne de fouilles systématiques commence, un travail délicat de restauration est entrepris sur les mosaïques. Plus récemment, des députés de la région sont intervenus pour que le canton mette davantage le site en valeur.

En attendant, la fondation Pro Urba fait ce qu'elle peut avec les moyens du bord. Cette année (2022), les pavillons sont ouverts les samedis et dimanches du 30 avril au 30 juin, ainsi qu'en octobre. Du 1er juin au 30 septembre, ils sont visitables du mercredi au dimanche (10-18h.).

L'avouerai-je ? J'aime cette atmosphère un peu assoupie autour du site de Boscéaz, le fait qu'il n'y ait pas foule. On s'y sent un peu privilégié.

Orbe11
Orbe11

press to zoom
Orbe7
Orbe7

press to zoom
Orbe4
Orbe4

press to zoom
Orbe11
Orbe11

press to zoom
1/10

La ville d'Orbe, à deux kilomètres, mérite aussi une visite. De la tour du château, on a une vue sur toute la plaine. Dans l'église voisine (en réfection actuellement), une curieuse clé de voûte réalisée par un artisan facétieux montre une sorte de petit démon… déféquant sur ceux qui passent en dessous. Ne pas manquer non plus le pont du XIVème siècle sur l'Orbe et les anciens moulins. Un amateur passionné, conservant les outils d'autrefois, y avait monté un musée plein de charme, aujourd'hui fermé. Un projet immobilier menace d'aseptiser les lieux. Observez le clou rouge planté dans la porte du musée : c'est à la fois une distinction et un signe de résistance délivré par Patrimoine Suisse.

Orbe33.jpg
Orbe28.jpg
Orbe31.jpg
Orbe23.jpg
Orbe29.jpg

Et puis promenez-vous, allez observer les castors le long de l'Orbe, remontez les gorges jusqu'aux marmites glaciaires des Clées, découvrez les fresques du XIIème siècle dans l'église de Montcherand… Un des secrets les mieux gardés, vous dit-on.

Orbe32.jpg
Orbe19.jpg
Orbe21.jpg
Orbe27.jpg
Orbe25.jpg
Orbe34.jpg

Orbe, 30 avril 2022. Fuji X100V.

© Jean-Claude Péclet 2022. Reproduction soumise à autorisation.