"Gamers"

Cette série de portraits au Rolleiflex (film Kodak Tri-X, négatifs scannés) a été réalisée à l'International Gaming Show, le 25 novembre 2017 à Beaulieu, Lausanne. J'y suis allé avec l'idée de démythifier - ou du moins donner une image plus neutre - du "gamer", en français: l'amateur de jeux vidéo. Les portraits anonymes que l'on trouve sur Internet montrent très souvent des personnes aux doigts crispés sur leur manette, le regard hypnotisé par l'écran qui éclaire le visage d'une teinte bleuâtre.

Pour renouveler le point de vue, j'ai suggéré à une vingtaine de joueurs croisés à Beaulieu de poser en pied, plan américain, devant un mur de béton éclairé de côté par une fenêtre aux verre dépoli. Je leur ai demandé leur prénom, leur jeu préféré et, cas échéant, le personnage qu'ils aiment y incarner (entre parenthèse dans la légende). Il en résulte les paires ci-dessous, confrontant l'être de chair dans son quotidien, banalisé par le noir et blanc, avec son héros ou son monde virtuel favori, en couleurs.

Cyril (Terran, Starcraft)

Rebby (Sombra, Overwatch)

Timothée (Call of Duty)

Kevin (Sly Cooper)

Sophie (Sunless Sea). Seul portrait réalisé au Leica M6, après épuisement des films 120...

Rémi (Faucheur Blanc, Overwatch)

Mike (Terran, Starcraft)

Nicolas (Protoss, Starcraft)

Elliot (Assassin's Creed)

Lucas (Soldat 76, Overwatch)

Fernando (Ronaldo, FIFA)

Hugo (Eve Online)

Michaël (Reus, FIFA)

Si la plupart des joueurs photographiés ici sont des amateurs, certains ont déjà le statut de pros ou demi-pros, comme Michaël et d'autres ci-dessous. Ils font partie d'équipes d'E-Sport formées par des clubs de football comme Sion, Lausanne ou Saint-Gall et participent à des tournois. Ces derniers ne se limitent pas à la réplique virtuelle de sports comme le football, le basket ou le hockey. Ils réunissent aussi les meilleurs "gamers" de jeux connus comme Overwatch ou League of Legends (LOL).

 

La professionnalisation s'étend à d'autres professions comme les commentateurs en direct, dont la maîtrise de ces jeux doit être parfaite, ou les "influenceurs" qui s'expriment sur des blogs, les réseaux sociaux, à la radio ou en streaming vidéo - et parfois sur tous ces médias  à la fois.  Le fait que le Game Show de Lausanne soit sponsorisé par une grande compagnie d'assurances ou un câblo-opérateur montre que la commercialisation de l'E-Sport est en marche, même si une partie "gamers" eux-mêmes, que cette récupération arrange et dérange à la fois, ne sont pas chauds face aux efforts pour en faire une discipline olympique.

Joey (Lucio, Overwatch)

Séverine (Mad Max)

Sandro (Neymar, FIFA)

Tanguy (Mei, Overwatch)

Thomas (del Piero, FIFA)

Romariz (League of Legends)

Bruno (Ronaldo, FIFA)

© Jean-Claude Péclet. Reproduction soumise à autorisation