Michiko et Sami

Sami20.jpg

En plus de quarante ans de photographie, c'est la première fois qu'on me demande un portrait de jeunes mariés ! Et encore les circonstances étaient-elles particulières. J'ai rencontré Sami et Michiko par hasard en mai 2021: lors d'une manifestation à Genève contre les diverses restrictions dues au Covid, ils dansaient avec une bonne humeur communicative. J'ai fait quelques images et les leur ai envoyées.  Nous avons échangé nos numéros de téléphone.

Quelque temps plus tard, Sami m'a rappelé pour me dire qu'il venait d'épouser Michiko. Pris par l'organisation d'une fête où se pressaient quelque 70 invités, les jeunes époux n'avaient pas eu le temps de souffler pendant cette journée, ni celui de poser correctement pour immortaliser l'événement.  Apparemment, cela arrive assez souvent. Mon ami Jean-Marie Tran me glisse que les couples vietnamiens ont trouvé une parade: ils commandent leurs habits de mariage et le photographe un an à l'avance. Ainsi, plus de stress inutile au jour "J" ! Encore faut-il qu'un des deux futurs époux n'ait pas la mauvaise idée de disparaître entre deux... ou de prendre trop de poids.

Bref, Michiko et Sami, eux, ont revêtu une nouvelle fois leur costume APRÈS le mariage. Ils souhaitaient un environnement naturel, pas trop loin de chez eux. Mon choix s'est porté sur un sous-bois dont le feuillage filtre la lumière à contre-jour, en bordure du... cimetière de Renens. J'ai utilisé un flash-parapluie pour les éclairer, avec un angle de 30 degrés environ. Michiko et Sami étant assez joueurs et amateurs de danse, nous avons rapidement abandonné la pose traditionnelle (même si j'ai commencé par quelques images classiques) pour des expressions plus spontanées.

Une deuxième série de portraits a été réalisée dans un jardin provisoirement abandonné, voisin de l'appartement où je vis, destiné à accueillir hélas quatre villas Sam'Suffit. Pour l'instant, les herbes folles abondamment arrosées par l'été pluvieux y prospèrent gaiement. J'ai travaillé avec un objectif de 85mm (en format DX, ce qui équivaut à un 135 mm. plein format), à pleine ouverture, pour donner davantage le sentiment d'être immergé dans la verdure.

Sami10.jpg
Sami22.jpg
Sami8.jpg
Sami33.jpg

Août 2021. NikonD5500, obj. Nikkor 85mm. f1.8.

​© Jean-Claude Péclet, 2021. Reproduction soumise à autorisation