Saint-Gall de nuit au Leica M3

L'avantage des insomnies est que l'on se promène dans des villes silencieuses dont l'apparence change totalement avec l'éclairage nocturne. Cela m'est arrivé récemment (novembre 2019) à Saint-Gall, avec un Leica M3 des années 1950. Ma seule bobine de film étant un Kodak TMax 100 ISO et l'objectif un 50mm ouvrant au maximum à f2, les temps de pose, sans trépied, sont longs: 1/15e, voire 1/e de seconde, sans stabilisateur d'images bien entendu. Elles ont été faites pour la plupart entre cinq et sept heures du matin. Les négatifs ont été scannés et traités avec Lightroom et Silver Efex.

© Jean-Claude Péclet. Reproduction soumise à autorisation