Anne Sophie, Benoît et Vincent

"A La Volette"

En 2021, cela fera dix ans que Vincent Kucholl (ci-dessus) et Vincent Veillon collaborent dans des sketches d'abord radiophoniques, puis télévisés, dans lesquels ils ont incarné des dizaines de personnages différents.

Anne Sophie et Benoît de Rous, réunis dans la vie et professionnellement au studio veveysan "A La Volette", se sont spécialisés dans le portrait à l'esthétique soignée inspirée des films noirs hollywoodiens. Ayant rencontré les deux Vincent lors de leur passage avec le cirque Knie en 2019, ils ont eu l'idée de mettre en scène, en studio ou en décors naturels, les avatars les plus célèbres des deux Vincent. Travail d'imagination mais aussi d'horloger qui demande d'établir des "storyboards" précis, de tester et préparer les éclairages, réserver les lieux, trouver les accessoires, jongler avec les agendas des uns et et autres...

Mardi 24 novembre, à l'invitation des deux photographes veveysans, je me suis fait petite souris pour documenter en noir-et-blanc ou en couleurs, le "shooting" comme on dit aujourd'hui de trois personnages joués par Vincent Kucholl, cela en studio, au cinéma Astor et dans les cuisines du restaurant le Vème à Vevey. Anne Sophie et Benoît travaillaient au flash, moi pas. Les lumières étant réduites au minimum entre les prises de vues, il a fallu parfois pousser les ISO très haut (jusqu'à 25000) et ouvrir les objectifs (35 et 50mm.) au maximum, tout en opérant le plus discrètement possible. Dans ces conditions, le Leica M10 Monochrom se révèle un outil précieux. L'autre boîtier était un Leica M10.

© Jean-Claude Péclet, 2020. Reproduction soumise à autorisation